Les lois pour vous aider à défiscaliser en Corse

/Les lois pour vous aider à défiscaliser en Corse

Les lois pour vous aider à défiscaliser en Corse

La Corse s’étend sur 8 680 km² répartis en quelques 360 communes entre la Haute-Corse et la Corse du Sud. D’un point de vue touristique, l’attractivité de l’Île de Beauté n’est plus à prouver. Alors si la simple évocation des villes d’Ajaccio, de Bastia, de Porto-Vecchio, de Corte ou encore de Calvi vous donne des envies d’évasion, sachez qu’il existe plusieurs dispositifs de défiscalisation pour encourager les investisseurs à devenir propriétaire d’un bien.

Corse : population et fréquentation touristique en hausse chaque année

En 2019, l’INSEE estime la population de la Corse à 339 178 habitants contre 326 898 habitants en 2015 et 314 486‬ en 2011. L’Île de Beauté attire donc chaque année un peu plus de nouveaux résidents charmés par le climat et la diversité des paysages.

Une tendance qui fait que la Corse n’échappe pas à la tension immobilière qui règne ailleurs en France, puisque la demande locative y est supérieure à l’offre.

Quant au prix de l’immobilier, il fait taire les idées reçues. Il est possible de faire l’acquisition d’une maison ou d’un appartement en Corse à un prix trois fois inférieur à ceux que l’on trouve sur la Côte d’Azur et deux fois moins élevé que ceux pratiqués sur le littoral atlantique. Pour encourager les achats de résidences principales, de résidences secondaires, mais également d’investissements locatifs, l’Etat a mis en place plusieurs dispositifs qui permettent d’alléger sa fiscalité tout en devenant propriétaire.

Des niches fiscales pour investir en Corse

Pour soutenir l’immobilier en Corse, il existe plusieurs lois et aides qui permettent de mettre au point une stratégie de défiscalisation efficace.

crédit d'impôt corse

Le dispositif Pinel, en premier lieu, place la Corse parmi les zones les plus intéressantes dans ce domaine et permet d’investir dans l’immobilier locatif à Ajaccio, Bonifacio et Porto-Vecchio (zone A) et même Calvi, Bastia et Propriano (Zone B1). La tension immobilière et l’intérêt marqué pour l’Île de Beauté permettent d’être presque assuré de trouver rapidement un locataire. Et comme ailleurs en France, à la condition de louer son bien pendant 6, 9 ou 12 ans à des locataires modestes respectant les conditions de ressources, la loi Pinel offre jusqu’à 63 000 euros de réduction d’impôts.

Le crédit d’impôt Corse quant à lui s’adresse aux investisseurs qui souhaitent se lancer dans une activité parahôtelière entre le 1er janvier 2002 et le 31 décembre 2020. Comme le précise le site impôts.gouv.fr, « il concerne les petites et moyennes entreprises relevant d’un régime réel d’imposition qui réalisent certains investissements productifs en Corse pour les besoins d’une activité industrielle, commerciale, artisanale, agricole ou libérale ». Le crédit d’impôt Corse permet ainsi aux structures employant moins de 250 salariés et qui réalisent un chiffre d’affaires annuel de moins de 40 millions d’euros, de profiter d’un crédit d’impôt équivalent à 20 % ou 30 % du prix de revient des investissements hors subventions éventuelles.

Attention, toutefois, depuis le 1er janvier 2019, les revenus fonciers issus des activités de gestion et de location de meublés de tourisme sont désormais exclus du crédit d’impôt pour investissement en Corse (CIIC).

By | 2019-08-16T16:24:12+00:00 août 16th, 2019|Non classé|0 Comments

Leave A Comment